Deprecated: strpos(): Passing null to parameter #1 ($haystack) of type string is deprecated in /homepages/3/d140678429/htdocs/wp/wp-includes/functions.php on line 7241

Deprecated: str_replace(): Passing null to parameter #3 ($subject) of type array|string is deprecated in /homepages/3/d140678429/htdocs/wp/wp-includes/functions.php on line 2187

Présentation de la Thaïlande

Nom Royaume de Thaïlande
Drapeau
Situation

Superficie 513 120 Km² (France : 643 801 Km²)
Population 68,62 millions d’habitants (France : 67,36 millions d’habitants)
Densité 133,73 habitants / Km² (France : 104,69 habitants / Km²)
PIB / habitant 17 900 US$ / habitant (France : 44 100 US$ / habitant)
Taux de chômage 0,7% (France : 9,4%), estimations 2017
Indice de Développement Humain 0,755 (France : 0,901), source Nations Unis
Capitale Bangkok (ville : 9,3 millions, agglomération 19,5 millions). Situé au Sud de la partie Nord du pays.
Principales villes Bangkok (19,5 millions), Chang Mai (1,6 million).
Principales distances Côtes : 3 219 Km
Nord – Sud : 1 600 Km
Est – Ouest : 800 Km
Paris – Bangkok : 9 454 Km
Point culminant Mont Doi Inthanon avec 2 576 m, situé à proximité du delta du Menam Chao Phraya, dans la région de Bangkok.
Composition ethnique Thaï : 75%
Chinois : 14%
Malais : 3%
Autre : 8%
Langue La langue officielle est le Thaï.
Fête nationale 5 décembre, jour de l’anniversaire du roi Bhumibol.
Hymne national Phleng Chat Thaï depuis le 10 décembre 1939
Monnaie Baht (THB)
1€ = 37,5 THB
1 THB = 0,026 €
Nature du régime politique Indépendante depuis 1238, la Thaïlande, appelée officiellement royaume de Thaïlande, est le seul pays du Sud-Est asiatique qu’aucune puissance étrangère n’ait jamais colonisé, bien que partiellement occupé durant l’entente cordiale franco-britannique, par ces 2 pays puis par le Japon. Monarchie constitutionnelle depuis 1932, le système politique thaïlandais se distingue toutefois de son modèle britannique par une kyrielle de différences, tout en subtilités.

Le système électoral national permet d’élire les 393 membres de la Chambre basse (Saphaa Phuu Thaen Ratsadon, ou Chambre des députés, dont les membres sont investis d’un mandat de quatre ans), ainsi que le Premier ministre. La désignation des 270 sénateurs de la Chambre haute (Wuthisaphaa ou Sénat, dont le mandat est de six ans) relève, quant à elle, de l’autorité du Premier ministre. En Thaïlande, le Sénat est moins puissant que la Chambre des députés à laquelle revient le vote et la promulgation des lois, tandis que le Sénat vote les amendements à la Constitution. Onze partis politiques présentent des candidats aux élections nationales, mais seuls cinq d’entre eux reçoivent la faveur des électeurs : le Parti démocrate, le Parti des aspirations nouvelles, le Parti de la nation thaïe, le Parti du développement national et le parti « Pour la Thaïlande » (parti créé par les anciens adhérents du parti Thai rak Thai (« les Thaïs aiment les Thaïs ») dissout à la suite de la crise de 2006).

(…)

Le 23 janvier 2015, le gouvernement formé par la junte militaire a condamné Yingluck Shinawatra à 5 ans d’inéligibilité prétextant son plan de subvention coûteux aux riziculteurs. Le 20 mai 2014, l’armée instaure la loi martiale et la censure sur le territoire thaïlandais. Le coup d’État intervient le 22 mai par la voix du général Prayuth Chan-ocha, lorsqu’il annonce que les forces armées prennent le pouvoir « Pour que le pays revienne à la normale » et afin de « restaurer l’ordre et lancer des réformes ».

En octobre 2016, Rama X devient le nouveau roi de Thaïlande.

Les 20 coups d’État qui ont frappé la Thaïlande depuis la Révolution de 1932 qui avait instauré la démocratie, ont permis à la royauté de reprendre une grande part de son pouvoir perdu. La mesure la plus significative a été la restauration du « crime de lèse-majesté », lequel permet au pouvoir de condamner un opposant politique, un journaliste, ou quiconque, sur la simple accusation d’atteinte à l’image du roi ou de son entourage. Toute critique à l’égard du Chef du gouvernement auto-proclamé Prayuth Chan-ocha, de sa politique ou de ses proches est considérée, par ricochet, comme une atteinte au roi, et est punissable de 3 à 15 ans de prison.

Cette mesure avait permis l’emprisonnement de nombreux opposants durant la période trouble des cinq années qui avaient suivi l’éviction du Premier ministre Thaksin Shinawatra par le coup d’État de septembre 2006. La dictature au pouvoir organise aujourd’hui une lutte acharnée et féroce à toute forme d’opposition, et a déjà bloqué des milliers de sites internet sur son territoire.

Découpage administratif
77 provinces réparties en 5 groupes.
Fuseaux horaires UTC+7

Sources : CIA – The World Factbook et Wikipedia.