Deprecated: strpos(): Passing null to parameter #1 ($haystack) of type string is deprecated in /homepages/3/d140678429/htdocs/wp/wp-includes/functions.php on line 7241

Deprecated: str_replace(): Passing null to parameter #3 ($subject) of type array|string is deprecated in /homepages/3/d140678429/htdocs/wp/wp-includes/functions.php on line 2187
Brésil - News

« Féliz ano novo » de Copacabana

1 janvier 2010

Malgré l’été, la pluie est actuellement abondante à Rio de Janeiro et sur une partie du Brésil. A Rio, il a plu non-stop pendant au moins 24 heures, entre le 30 et 31 décembre. Certains redoutaient un réveillon gâché, d’autres doutaient pour leur vie. Et pour cause, 18 personnes sont mortes suite à des inondations et des glissements de terrain, très principalement dans les favelas car ce sont ces quartiers qui se trouvent sur les collines de la ville. Et même si ça casse un petit peu l’ambiance de fête, ne les oublions pas. Triste fin d’année pour certaines familles.

Malgré tout, la pluie s’est arrêtée dans l’après-midi de cette dernière journée de 2009, permettant à tous de se retrouver sur la plus célèbre plage du monde : Copacabana. Quand je dis « tous », c’est que contrairement au carnaval qui, à Rio, se déroule dans une enceinte fermée (et avec des tickets onéreux), le réveillon est gratuit et ouvert à tous, ce qui permet notamment aux jeunes des favelas d’en profiter pleinement. Je vous invite d’ailleurs à lire l’article de Jean-Pierre Langellier intitulé Sous le regard d’Iemanja (Le Monde).

Hier soir, pour fêter la nouvelle année, plus de 2 millions de personnes -dont probablement 500 000 touristes, surtout Brésiliens- habillés majoritairement en blanc se sont donc rassemblées le long des 5 kilomètres de Copacabana. Cela en fait le plus important réveillon du monde, probablement devant celui de Sydney (1,2 millions de personnes).

Tous mes copains Cariocas avaient quittés la ville pour le réveillon, la plupart vont à « Copa » de temps en temps, mais ils aiment bien partir dans des villes plus tranquilles du littoral. Des copains de Diamantina avaient prévu de venir à Rio avant de changer d’avis pour des raisons financières. Tous m’ont proposé de les rejoindre, mais je voulais profiter d’être à Rio pour voir cet événement ici ; et puis j’hébergeais deux Italiennes par l’intermédiaire de CouchSurfing donc j’étais « bloqué » ici. Pourtant la soirée s’annonçait mal, juste avant de partir de l’appart’ les Italiennes sont invitées par une Brésilienne sur un bateau pour la soirée : entrée gratuite pour les femmes, 500 Réaux (200€) pour les hommes… Bref, à ce prix-là, hors de question d’embarquer sur le bateau (et puis, à vrai dire, je préférai aller sur la plage avec « tout le monde »). Les Italiennes, pas très sympas, ont quand même pris la direction du bateau… Pas cool ! J’avais proposé à Julien, le seul français que je connais à Rio, qu’on se retrouve à la plage ; j’espérais vraiment qu’on allait réussir à se retrouver pour ne pas être seul ! Heureusement ça été assez simple, et comme toujours ici j’ai été invité 2 ou 3 fois par des groupes de Brésiliens lorsque je l’attendais. Au Brésil, il n’y a pas de risques de passer une soirée tout seul ! Nous nous sommes d’ailleurs rapidement retrouvé à discuter avec un groupe de Brésiliens, des touristes venant de Belo Horizonte. On a passé la soirée avec eux, très sympa.

Sur Copacabana, l’ambiance était sympathique, avec notamment plusieurs scènes de musique tout au long de la plage, mais aussi cette bonne humeur Brésilienne. Alors, ça donne quoi un rassemblement de 2 millions de personnes ? Et bien personnellement c’était la première fois que je vivais ça, et même si évidemment on voyait une marée humaine à perte de vue, cela n’était pas trop impressionnant car la plage est surtout en longueur ; l’impression aurait été très différente avec 2 millions de personnes dans un carré. Après un feu d’artifice à minuit et des concerts jusqu’à 3 heures du matin, la soirée à durée jusqu’à l’aube pour beaucoup. Lorsque nous sommes parti vers 5 heures du matin il y avait encore énormément de monde, incroyable. Comme un clin d’œil du ciel après ces deux jours de pluie, le lever du soleil en ce premier jour de l’année 2010 était magnifique, un ciel orangé avec quelques nuages faisaient ressortir les couleurs.

En tout cas c’était sympa de passer ce réveillon à Copa, et même si un moment je me suis demandé avec qui j’allais passer la soirée, cela s’est finalement très bien passé et c’était très sympa. Alors « féliz ano novo para todos » !

Até breve,

4 Comments

  • Reply Fjord 2 janvier 2010 at 9h01

    Juste un ptit comm pour te souhaiter, en retour, une bonne et heureuse année 2010… Quelle soit encore ponctuée de belles rencontres, surprises, voyages, découvertes… Bref que du bonheur !!!
    Bizouxxxx

  • Reply Christelle 2 janvier 2010 at 10h01

    Bonne année Stéphane!

  • Reply Tifenn 13 janvier 2010 at 22h01

    2 millions quand même….Un levé de soleil sur la plage de Copa…ça doit quand même être impressionnant…
    Un jour peut être^^

  • Reply Miria Baracho Ribeir 18 janvier 2010 at 18h01

    Oi stéphane,
    Adorei o seu relato sobre o reveillon, onten quando me contou no msn, eu não tinha entendido que você havia escrito isso aqui!!
    Então é asim que funciona, você faz um relato dos seus dias no brasil, muito interessante!
    beijos

  • Leave a Reply