Australie - News

A l’aventure, enfin !

31 janvier 2007

Après avoir bien apprécié un dernier restaurant lundi soir à Geelong, j’ai profité qu’un membre du « Audi Sailing Team » remonte sur Sydney en voiture pour prendre la direction du fruit picking ; enfin, depuis le temps que j’en parle ! Après environ 250 ou 300 Km, Dara, le conducteur, s’est arrêté sur le bord de la route à Seymour et j’ai débarqué. Je dois avouer que lors des derniers kilomètres je ressentais une petite appréhension. En effet, depuis que je suis arrivé en Australie tout est facile (logement, boulot, etc.) mais là, pour la première fois, de vraies difficultés pouvaient apparaître. Ces derniers jours sur internet j’ai lu un peu tout et son contraire à propos des opportunités de travail en fruit picking vers Shepparton donc je ne savais pas à quoi m’en tenir. On m’a dit à plusieurs reprises de ne pas aller dans les « grands centres » de fruit picking mais plutôt de privilégier les fermes plus isolés. Sur le fond je suis d’accord, mais ce n’est pas évident de se rendre dans ces fermes lorsqu’on n’est pas motorisé. Donc, pour la première fois depuis plus de 4 mois je me suis dit « les choses sérieuses commencent, tu vas devoir te débrouiller Stéph, avant tout était super facile mais ça peut changer ».

L’idée était de partir de Seymour pour me rendre à Shepparton et de là-bas appeler quelques fermes qui sont dans la région (plutôt au nord) pour, si travail il y a, m’y rendre en bus. J’ai effectué ce court trajet en train. Et là, grosse surprise. A peine sortie du train à Shepparton, une personne m’aborde et me parle de fruit picking, il me propose de venir avec lui ; je ne comprends pas tout mais j’ai l’impression qu’il peut avoir du boulot donc je vais avec lui. Avec moi, deux Kiwis et un Anglais ; les Néo-Zeds voyagent ensemble mais l’anglais ne connaît personne. Quelques minutes plus tard on débarque dans un centre avec pleins de backpackes et des sacs à dos dans tous les sens. On remplit rapidement une feuille et montre nos passeports puis notre interlocuteur se met à la recherche d’un travail. Suite à une question, l’anglais répond que l’on est un groupe de 4 ; je me retrouve donc avec lui et les Kiwis. 5 ou 10 minutes plus tard, nous avons un logement et un travail. Personnellement j’ai, malheureusement, encore du mal à comprendre tout ce qui se dit, « mon groupe » est composé seulement de personnes ayant l’anglais comme langue maternelle donc ça parle vite… Bref, les choses ont l’air positives donc je ne me pose pas de questions et je suis. On fait un « plein » de nourriture puis une personne vient nous chercher. Au moment où l’on monte dans la voiture, personne ne sait exactement où l’on va, combien va coûter le logement, quels seront les « horaires » ou le salaire.

Après un quart d’heure de voiture on arrive dans une ferme perdue au milieu des arbres fruitiers ; il y a de quoi en passer des journées à ramasser les fruits ! On remplit quelques papiers comme « contrat » et on nous donne les clefs des chambres après nous avoir donner un papier récapitulatif. Entre temps j’ai aperçu le prix du logement : 35 $ (22€) la semaine, ça va ! Evidemment cela me change de mon appartement de Geelong, dans ce dernier j’étais seul et possédait deux lits, un coin salon, une cuisine et une belle salle de bain. Ici nous avons une petite chambre avec deux lits très simples posés et une « étagère » ; une unique prise de courant complète la chambre. Le liquide qui sort des robinets (cuisine comme salle de bain) est un peu jaune crade avec une belle pancarte rouge sur laquelle est écrit « ne pas boire l’eau »…

Même si je prends un peu d’écart pour « respirer », je passe pas mal de temps avec les Kiwis et l’anglais ; c’est bien pour mon anglais même s’ils parlent vite vite vite… Malheureusement nous ne travaillons pas mercredi, j’ignore les raisons exactes. A partir de jeudi, on commencera à travailler à 7H00, les soirées ne seront pas tardives…surtout que nous sommes payé au rendement (ce qui n’est pas l’idéal pour débuter).

See ya,

9 Comments

  • Reply Sole 31 janvier 2007 at 15h01

    C’est partit!!
    Te voilà embarqué pour tu ne sais pas trop quoi, c’est trop drole!! Bon courage pour le fruit picking, ça risque d’être physique!!
    Bon, tu es sportif, tout le monde le sait, donc ça va aller!
    Bécos!

  • Reply thibo 31 janvier 2007 at 17h01

    bah puta tu as de la chance toi encore!!
    prouve nous que les marins sont de grand sportif !! 🙂 🙂
    bon courage

  • Reply Stephane 2 février 2007 at 5h02

    Ce n’est pas de la chance Thibaud, c’est du talent 🙂

    Sinon Solenne, sportif ou pas c’est dur et physique, ca fait des centaines et meme des tonnes de fruits a porter…

  • Reply Emma 2 février 2007 at 7h02

    Steph,

    Je t’ai envoyé un mail sur ton adresse de voile sportive! Tu l’as reçu ou pas?
    Pffff, sinon bon courage pour le fruit picking!

    Bisouuus

  • Reply St 2 février 2007 at 7h02

    Mail bien reçu, ouf. Par contre je n’ai pas le temps d’y répondre aujourd’hui, désolé.

  • Reply thibo 2 février 2007 at 19h02

    ok
    bon, on va dire que oui pour cette fois mais bon…

    ps : ou alors c’est que tu as vraiment une tête super super sympa!!

  • Reply Emma 3 février 2007 at 20h02

    Thibaud, je pense que tu as raison il a une tête sympa, parce que c’est pas possible de se faire prendre en stop tout le temps, d’être hébergé par plein de gens etc lol

    J’attends ta réponse à mon mail ptit Stéph

    Bisouuuuuuuus

  • Reply thibo 4 février 2007 at 13h02

    cool
    pas mal Emma tu as écris mon prénom sans faire de fautes !! 😀
    Et puis je sais pas, mais peut etre que les blonds aux yeux bleus sont rare là bas!!

  • Reply St 9 février 2007 at 5h02

    Désolé !
    Salut à tous,
    Désolé j’ai bien lu vos commentaires vos fur et à mesure mais je ne pouvais pas en poster de l’ordinateur que j’utilisais, vraiment casse pieds.
    Bref, j’ai posté un nouvel article (enfin !).

  • Répondre à Sole Cancel Reply