Message des plages Brésiliennes : bonne et heureuse année 2012 Imprimer
Écrit par Stéphane   
Dimanche, 01 Janvier 2012 14:57

Samedi 31 décembre 2011, 4H20. Le réveil sonne. Malgré l'heure matinale je saute du lit, pas de temps à perdre. Une douche rapide, je fini mon sac puis prends la direction du port de l'Ilha de Boipeba, sur la côte Bahianaise (Nordeste). La mission du jour est simple : rejoindre Itacaré, proche à vol d'oiseau mais éloigné en transport local, d'ici la fin de la journée. Sachant que je n'ai pas pu acheter de billet de bus...

Quelques heures de bateau plus tard me voila à Valença. Le guichetier m'informe qu'il n'y a plus de place dans le bus direct pour Itacaré, j'achète donc un billet avec changement. Je passe finalement tout le voyage dans le même bus sans en sortir, je ne cherche pas à comprendre comment...même au bout de 2 ans certains aspects me surprennent toujours au Brésil.

J'arrive à Itacaré en début d'après midi, le timing est parfait. Mais le Brésil devient "fou" pour le réveillon, toutes les côtes du pays sont prises d’assauts par les touristes (principalement Brésiliens). Du coup les prix s'envolent (jusqu'à 3 ou 4 fois plus cher) et tout est réservé depuis des semaines. Alors forcément, quand on décide comme moi de ne pas planifier son voyage, ça complique les choses. Mais je pense qu'on trouve toujours une solution, il suffit d'être patient, "démerdard" et peu compliqué. Quelques dizaines de minutes plus tard et après avoir frappé à la porte de quelques pousadas et auberges de jeunesse, je dégotte l'autorisation de dormir dans le "jardin" d'une auberge / camping, le tout pour un prix totalement dérisoire. Les deux nuits les plus chers de l'année au Brésil seront mes deux nuits les moins chers de mon mois de voyage. Comme quoi, voyager au Brésil pour le réveillon sans planifier fonctionne, contrairement à ce que m'ont dit une immense majorité des Brésiliens. L'année 2011 se termine bien.

Plus tard je retrouve des copains de Belo Horizonte avec qui je passe le passage en 2012. La soirée se déroule (évidemment) à la plage, comme en 2009 lors de mon réveillon à Copacabana, les pieds dans l'eau de mer. Je suis avec des gens cool, la soirée est sympa, la musique est bonne -samba rock et reggae- et, comme le veut la tradition, nous sommes tous habillé en blanc. L'année 2012 commence bien, même si la fatigue est présente...

Je vous souhaite à tous, lecteurs occasionnels ou réguliers, une très bonne année 2012. Que celle-ci vous apport le bonheur, les rencontres et voyages que vous souhaitez. Et d'après un vieux gourou Brésiliens rencontré il y a quelques jours, pour être heureux en 2012 il faut lire régulièrement TravelSteph.com. Alors mettez toutes les chances de votre côté !

Até logo,