[Australie] C’est l’heure du bilan... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Dimanche, 12 Août 2007 12:52

Et oui, lorsqu’un projet touche à sa fin, il faut savoir en faire le bilan. Soit dit en passant, « devoir » faire le bilan de mon année en Australie me fait vraiment bizarre, c’est tout de même une grosse page qui se tourne… Cette étape n’est pas forcément facile à faire et demande de prendre un peu de recul sur les évènements passés. Dans certains cas, il faut même laisser les émotions de côtés, mais ça ne sera pas (forcément) le cas ici.

Au lieu de faire un grand discours, je vais plutôt écrire ce bilan sous forme de points, c’est parti…

Quelques chiffres :

- J’ai parcouru environ 70 000 Km au cours de ces 11 mois,

- J’ai pris 16 avions différents,

- J’ai pris (ou récupéré) 3505 photos d’Australie, 644 de Thaïlande et 185 de Singapour (total : 4334 photos),

- J’ai porté plus de 75 tonnes de fruits, principalement des poires et des pèches mais aussi des pommes et des prunes,

- J’ai écris 164 articles pour TravelSteph.com (Australie, Thaïlande, Singapour et Vie du site inclus). Qui a tout lu ? :P

Expériences nouvelles et satisfactions :

- J’ai sauté en parachute,

- J’ai navigué en 60’ IMOCA et en maxi de la Whitbread,

- J’ai rencontré pleins de nouvelles personnes, de gens intéressants,

- J’ai découvert de nouvelles cultures et coutumes (notamment en Thaïlande et à Singapour),

- J’ai réussi à me débrouiller seul et comme un grand, même au début alors que je ne parlais vraiment pas un seul mot d’anglais (d’ailleurs, quand j’y repense, ça été folklorique à quelques reprises…),

- J’estime avoir assez bien géré mon année et mon temps, dans les grandes lignes,

- J’ai (enfin) fais des petits boulots pénibles (la plonge dans des restaurants, fruit picking),

- J’ai survécu plus facilement que je l’imaginais au fruit picking (même si j’ai fais que 50 jours, au final),

- J’ai survécu à une grosse entorse de la cheville, sans voir mon équipe de médecin habituel (!) ; merci aux divers médecins lecteur du site pour leur assistance à distance digne d’une course au large (!),

- J’ai eu un gros coup de chance : tomber de l’échelle en fruit picking. C’est la meilleure chose qui me soit arrivée cette année…,

- J’ai passé une superbe année et je me suis « confirmé » que j’avais l’âme d’un voyageur, avoir comme seul maison pendant 11 mois un simple sac à dos me m’a jamais dérangé ; ne pas avoir mon petit confort de chez moi de m’a jamais manqué,

- J’ai réussi à tenir à jour TravelSteph.com de manière assez régulière,

- J’ai fais et vécu pleins de choses nouvelles, je ne peux pas tout écrire ici ce serait trop long,

- Maintenant, j’aime parler anglais.

Quelques moments difficiles :

- La recherche de la collocation à Perth,

- La collocation à Perth, avec les Coréens,

- Le retour à Cairns après la Thaïlande, avec la crève qui m’a empêché de faire de la plongée. Je me suis retrouvé avec rien à faire pendant 2 semaines, assez chiants,

Regrets et choses que je changerai :

- J’essaierai d’oser d’avantage. Lorsque mon anglais était catastrophique je n’osais pas forcément aller vers les gens, tout simplement car j’avais rapidement la sensation d’être un « boulet » dans le groupe, en ne comprenant pas tout ce qu’on me disait. Alors, c’est sur, c’est difficile à faire au début, mais je regrette de ne pas m’être fait plus violence,

- J’aurai du fuir les français. Si j’avais su que cela allait me porter autant préjudice par rapport à l’anglais, j’aurai littéralement fuis les francophone. Je me suis contenté de ne rien faire pour en rencontrer (hormis 2 fois ou j’ai participé à une rencontre de membres d’un forum internet sur l’Australie) mais lorsque j’en voyais je ne m’interdisais pas de sympathiser avec eux. La prochaine fois même cela sera interdit. Paradoxalement, ça m’est arrivé d’avoir des réflexions de la part de français car je ne voulais pas traîner avec eux justement pour éviter de parler français, mais j’aurai du persévérer dans cette voie…,

- Je prendrai un sac à dos beaucoup plus petit (pour info j’avais un 70L+10L d’environ 17 Kg (au moment ou je voyageais), la prochaine fois ce sera un sac de 55 ou 60L de 13-14 Kg).

Déceptions :

- Je n’ai pas pu faire la plongée à Cairns, comme je l’avais prévu, à cause d’une fichu crève,

- Je crains qu’au final je garderai contact avec très peu de personnes, contrairement à ce que je pensais et j’espérais,

En vrac :

- Je me suis « découvert » une âme de voyageur. Je pensais bien que cela allait me plaire – j’avais d’ailleurs dans ma tête programmé des voyages - mais tant que tu l'as pas fait, tu ne peux pas dire que oui, tu aimes et tu peux voyager,

- Notions du temps : est-ce un pouvoir des Aborigènes sur moi avec leur notion du « temps du rêve » ? Je ne sais pas, toujours est-il que mes sensations temporelles sont étranges. Je l’ai déjà abordé il y a de nombreux mois, mais j’ai l’étonnante sensation d’être en Australie depuis très longtemps…mais en même temps d’être arrivé hier. Tout est passé très vite, trop vite. Lorsque je regarde mes photos, discute de mon année ici ou repense à des anecdotes vécues depuis un an, j’ai l’impression que c’est très vieux…et en même temps que ça s’est passé hier. Je ne sais pas trop comment expliquer cette sensation, peut-être car j’ai accumulé beaucoup de choses pendant 1 an et que celles-ci n’ont pas le temps être assimilées (je suis blond, pour rappel…). Toujours est-il que c’est étonnant. Et, comme je le disais il y a quelques jours à une Allemande qui vient d’arriver en Australie pour une année, le temps va passer très vite donc profite en à fond,

- Chance et réussite : s’il vous plait, lors de mon retour, ne me dites pas « t’as de la chance d’avoir passé une année comme ça ». Non, je n’ai pas de la chance, je l’ai voulu et je m’en suis donné les moyens, un point c’est tout. Alors, peut-être allez-vous trouver ça prétentieux, mais je m’en fiche :P La seule chose pour laquelle j’ai eu de la chance, de la vrai chance, c’est d’être tombé de l’échelle en fruit picking et d’avoir eu des indemnités par la suite. La, effectivement, c’est seulement de la chance ; j’ai juste choisi de ne pas travailler au black et bien m’en a pris. Par contre, tout le reste, ce n’est pas « de la chance ». Bien entendu j’ai des « choses heureuses » qui me sont arrivées (me faire embaucher par Bernard Stamm et naviguer à bord, avoir un trajet Perth – Sydney – Melbourne offert, passer 15 jours à dormir à l’hôtel et à manger au restaurant à Melbourne, etc.) mais ce n’est pas de la chance, rien de tout cela est tombé du ciel. Chaque chose à été provoquée, ça été à chaque fois un travail plus ou moins direct qui ont permis ces choses la, de la réactivité, etc. Quand au fait « d’être parti » en Australie, la encore ce n’est pas de la chance, je l’ai souhaité et j’ai « franchi le pas » entre le faite de se dire « j’aimerai bien y aller » et le faite d’y aller vraiment. Financièrement il m’a fallu travailler dur pour me payer ce voyage, pour information je n’ai pas eu un seul centime d’aide de qui que ce soit (sauf 100€ d’une association qui veut favoriser ce type de démarche) pour m’aider, je me suis débrouillé tout seul (et heureusement !). Bref, vous l’aurez compris, ne pas me dire « t’as de la chance d’avoir été en Australie, blablabla » car ça va m’énerver :P Enfin, bien entendu, si vous n’êtes pas d’accord avec ma vision des choses nous pouvons en discuter, ici par les commentaires ou en privé autour d’un bon repas ou d’une bière, je suis bien évidemment ouvert pour cela !

- Les voyages : j’en profite pour passer un message : si vous souhaitez partir, faite le, que ce soit en Australie, en Nouvelle-Zélande ou ailleurs. N’essayez pas de vous trouver des excuses (c’est loin, je n’ai pas d’argent, etc.) car dans ce cas la vous ne partirez jamais…et ça veut dire que vous n’avez pas vraiment envie de partir. Alors, bien sur, certains ont vraiment des empêchements qui les bloquent, je vois personnellement deux choses qui sont difficiles à contourner : des études ne permettant pas une année de césure et lorsque quelqu’un est dépendant de soit (à cause d’une maladie, financièrement, etc.). Sinon, tout peut être contourné. Si c’est un problème financier, il est toujours possible de trouver des petits boulots chiants pour payer l’avion avant de travailler sur place, etc. Bref, si vous souhaitez voyager, faite le, oser, franchissez le pas. Bien sur ce n’est pas facile de prendre la décision de partir (quoi que personnellement je n’ai pas eu besoin de réfléchir très longtemps), surtout lorsque c’est à 20 000 Km, mais il faut savoir ce que l’on veut. Ce n’est pas dans 10 ou 15 ans lorsque vous aurez mari ou femme, enfants et boulot que vous pourrez le faire ! Si cela peut vous aider, j’ai écris un article avec quelques conseils pour préparer un voyage en Australie. N’hésitez pas à m’en parler, si je peux vous aider pour quelque chose j’en serai très content.

Enfin, j’ai certes passé 10 à 11 mois en Australie mais cela n’est pas assez. Voici pourquoi je me dois de retourner en Australie :

- Pour visiter le centre du pays (Alice Springs, Uluru, etc.),

- Pour visiter la côte ouest,

- Pour visiter la Tasmanie,

- Pour faire du surf,

- Pour faire de la plongée (avec Pro Dive à Cairns !),

- Pour voir un match de footie,

- Pour sortir avec une Australienne (joke !!).

En conclusion, mon année s’est vraiment bien passée et était très sympa. C’est finalement une bonne chose de ne pas avoir appris l’anglais à l’école comme tout le monde, sinon je ne saurai probablement jamais parti en Australie (quoi que…). Mais ça, il ne faut pas le dire, c’est politiquement incorrect… Ma tête est pleine de bons souvenirs qu’il faut que je mette dans un coin pour ne pas trop y penser. Quoi qu’il en soit, je sais déjà que je repars d’ici 15 mois au maximum… Aventure à suivre, donc !

PS : un dernier article relatif à l’Australie sera posté très prochainement.

See ya,

 

Commentaires   

 
#21 eva 10-09-2012 09:39
oups.... je viens de m'acheter une valise de 80L! je me dit que se sera peut être encombrant mais au pire je la revendrais la bas (on peux rêver non :D) et je m’achèterais un sac!
Citer
 
 
#22 Guillaume 07-05-2013 09:49
Salut Stéphane,

Je n'ai pas lu tous tes articles mais je suis en train d'essayer de le faire (ca demande du temps ! ). Merci de partager tout ca avec nous. Je me reconnais vraiment dans tout ce que tu dis. Je suis un peu dans la meme situation que toi puisque je suis une buse en anglais. Je pense partir en Australie en septembre et franchement ca rassure et ca aide de lire tes différents articles.
Mes seules craintes sont : l'anglais et le fait d'y aller seul. Tes articles me rassure un peu.
Je serais ravi de te rencontrer afin d'échanger sur tes aventures.
Merci encore !

Guillaume
Citer
 
 
#23 Steph 08-05-2013 17:20
Salut Guillaume,

Merci pour ton message et tant mieux si mon site plait!
Je bouge un peu en France mais on peut esayer de se croiser un jour pour échanger sur l'Australie si tu veux.
See ya,
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir